Un monde dans lequel ta naissance décide de ta forme future.
 

Partagez | 
 

 A qui ais-je l'honneur? [Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antigène
Dirigeant des Rebelles ▬ Fondatrice cruelle
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 22
Localisation : Derrière toi?

Feuille de Personnage
Âge: 22 ans
Animal: Corbeau Blanc
Relations:

MessageSujet: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Ven 16 Mai - 11:25














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna




Plic… Ploc… Plic… Ploc…

Les gouttes tombent les unes après les autres à une rapidité telle qu’il ne m’est même pas possible de toutes les compter. Je suis actuellement en train d’admirer ce que l’on appelle communément une averse. Les gouttes se succèdent, toutes semblables, toutes avec le même but, et s’écrasent sur le sol sans n’avoir rien pu faire. Elles ont une existence courte. Peut-être vois-je en ces gouttes le reflet de ma propre vie ? J’aurais pu moi aussi mourir très tôt si la chance ne m’avait pas épargné.
Je secoue vivement la tête. Ce genre de temps a le don de me filer le bourdon assez rapidement, c’est dans ma nature de préférer les temps clair et ensoleillé. Après tout comment voulez-vous voler sous une pluie pareille ?! Bah moi j’ai besoin de pouvoir voler, sinon je me sens mal dans ma peau. Mes ailes me démangent depuis ce matin c’est une horreur innommable. Lassé de regarder la pluie tomber je décide d’aller faire un tour. Je ne sais pas ni où ni pourquoi mais il faut que je sorte. En plus je supporte de moins en moins cette ambiance festive et joyeuse qui règne à l’intérieur de notre repaire. Tout le monde s’est réuni pour faire divers jeux de société, mais moi je ne suis pas d’humeur à jouer avec mes comparses. Je me sens fatigué et déprimé aujourd’hui, allez savoir pourquoi.

J’ai longtemps hésité à savoir si je prenais un parapluie ou si j’allais me contenter de mon imper habituel. Au final il n’y avait plus de parapluie à l’endroit où nous les rangeons d’habitude, j’ai donc décidé de sortir avec une capuche sur la tête. Contrairement aux hybrides avec des oreilles, moi je n’ai pas de mal à recouvrir ma chevelure blanche avec une capuche. Je déambule donc dans les rues vides, entraîné par le bruit incessant de la pluie qui s’écrase sur le bitume. Je n’ai rien de spécial à faire mais quitte à être sorti autant en profiter pour faire quelque chose non ? Je ne risque pas de tomber sur un chasseur d’hybride par un temps pareil. C’est le seul avantage d’un tel temps. Je ne dirais pas temps de chien, je n’ai pas envie d’insulter certains des miens…
J’entre dans un bar-tabac et achète un paquet de cigarette. Généralement on se le partage au repère et j’ai souvenir que plus personne n’en a. Donc je refait les stock des Rebelles en quelque sorte ! Le vendeur me regarde l’air suspicieux. Eh oui, difficile d’oublier mon visage. Un visage qui fait peur et inspire le respect. Je suis Antigène, le chef des Rebelles, et rares sont les personnes qui ne savent pas à quoi je ressemble. Les cheveux blancs avec des yeux rouges sang je ne suis pas du genre à passer inaperçu. Je range le paquet, il pleut encore trop pour m’allumer une clope dehors. Je laisse donc mes jambes me guider dans la ville. Je ne sais pas où je vais mais j’y vais.

La forêt est désormais en vue. Je la regarde d’un air mélancolique. C’est là-bas que je vivais, avant. Et si ma mère n’avait pas choisi cette enflure de scientifique, c’est encore là-bas que je vivrais. Je serais peut-être même déjà un combattant. Un sourire sadique étire mes lèvres. Je suis presque aussi doué que ces trouillards qui se cachent des humains dans les bois ! Peut-être est-ce génétique ? Il paraît que ma mère était une transformiste pour le moins habile. Des gouttes perlent le long de mes mèches lorsqu’un grognement me parvient. Il n’est pas d’origine animale, ou en tout cas pas d’un animal pur. Après tout, il ne doit même plus en exister ! Je me retourne rapidement et parcourt la lisière de la forêt du regard. Je lance, sur mes gardes sans pour autant laisser transparaître une once de peur

« Qui va là ? »



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Chef des Canidés ▬ Admine à l'écoute
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2014
Age : 16
Localisation : Derrière toi

Feuille de Personnage
Âge: 21
Animal: Loup blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Ven 16 Mai - 18:23














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Antigène



Une fine brise soufflait dans les odeurs de pluie, qui balayait toute trace de feuilles mortes étalées sur le sol gelé du camp. Des petites gouttes formées par l'humidité perlaient sur ma fourrure d'un blanc neige. Couchée sur le flanc, je regardai un filet d'eau descendre le long de la paroi rocheuse qui formait ma tanière. Je passai la tête à l'extérieur et remarquai des guerriers revenant de la chasse, tous trempés, rapporter quelques gibiers pour le Clan. Une goutte de pluie atterrie sur mon museau, que je secouai au contact de celle-ci. La pluie, si belle et si agaçante à la fois. Elle faisait fondre la neige au dessus de notre camp, mais une fine couche de glace persistait à rester. Je me levai et étirai mes pattes une à une, avant de faire face à l'averse qui régnait à l'extérieur. Un coup de vent fouetta mon visage, une fois sorti. Je grognai de mécontentement et me ressaisis aussitôt, ne voulant pas montrer à mes guerriers que la pluie me dérangeait autant. Je pris donc mon air habituel, sage et impassible. Peut-être me demanderiez-vous, comment puis-je rester autant de marbre face à n'importe qu'elle situation. Je ne sais point la réponse. Au fil du temps, après avoir rejoué dans notre tête toutes les scènes de notre passé, on finit par conclure que les sentiments nous portent à faire des erreurs. C'est bien ce qui m'était arrivé pour ma petite sœur, que je n'avais su protéger, quand il en était de mon devoir.

D'un signe de la queue, j'indiquai à mon lieutenant que je sortais quelques minutes, question de prendre l'air. Un initié aux cheveux couleur jais, passa à côté de moi et me gratifia d'un grand sourire. Je hochai la tête à son intention et l'initié repartit vers le camp, allant rejoindre ses camarades. Des collines enneigées se dressaient devant moi, presque imperceptible par la pluie qui bloquait mon champ de vision. Je pointai mon fin museau vers le ciel en regardant l'infinité de nuages gris qui s'étiraient à l'horizon. La pluie persisterait aussi longtemps que cela ? Je partis au pas de course vers la forêt qui me cacherait un peu de l'averse. Des arbres de toutes sortes formaient un abri improvisé sous lequel je me cachai. Je ralentis la cadence de mes pattes et humai l'air en entrouvrant légèrement la gueule. Qu'un fumet d'écureuils parvint à mes narines. En forme animale, je n'étais point la plus subtile de la forêt. Mon pelage blanc me trahissait partout où je m'étais les pattes, seul inconvénient à ma transformation.

Déjà, de longues minutes avaient passé lorsque je sortis des bois. Des bruits de toutes sortes m'accueillirent, la ville. Je pouvais distinguer quelques bâtiments se dresser dans le ciel. Quelques transformistes rejetaient cet endroit, d'autre le craignait comme la peste. Pour ma part, il m'attirait. Le seul fait de savoir que ma mère y vivait il y a quelques années, m'inspire une sorte de confiance. Que se cachait-il réellement là-bas ? Autre que ces stupides d'hybrides rebelles et de ces chasseurs de transformistes, bien entendu. Je remarquai un bosquet d'arbuste à ma gauche, donc je me dirigeai déjà pour ne pas me faire prendre. Une branche d'orties resta prise dans mon pelage quand j'avançai, au ras le sol, ce qui me fit pousser une légère plainte de douleur quand j'essayai de m'en défaire. Je secouai la tête de frustration et continuai mon chemin, toujours collé sur la ligne d'arbuste qui cachait ma présence.

Un bruit de pas me fit sursauter, concentrée à avancer, je humai l'air et décelai une odeur que je connaissais que trop bien. Un hybride rebelle. Je poussai un grognement roque quand je décelai à travers la faible végétation, une chevelure blanche. Que faisait-il près de la forêt ? Près des terres des transformistes ?

« Qui va là ? »

Je soupirai. Mon grognement n'avait été point subtil. Je repris ma forme humaine en quelques secondes. J'agitai mes fines oreilles, arrondis par mon aspect canin. Mes mains passèrent à l'arrière de ma nuque et y remontèrent une capuche rouge, donc mon visage était caché par celle-ci. Je m'avançai dans les fourrés, à découvert et me positionnai à quelques mètres de l'hybride.

« Il est rare que j'aperçoive un hybride aussi près de la forêt. Dis-je d'un ton calme. »




© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Luna le Sam 24 Mai - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigène
Dirigeant des Rebelles ▬ Fondatrice cruelle
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 22
Localisation : Derrière toi?

Feuille de Personnage
Âge: 22 ans
Animal: Corbeau Blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Lun 19 Mai - 14:53














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna




Je regarde dans toutes les directions sans pour autant faire des mouvements brusques. S’il s’agit d’un Transformiste je n’ai rien à lui redire, il est chez lui à la lisière de forêt. Un léger soupire me parvient mais je fais comme si je n’avais pas entendu, sans doute va-t-il sortir de sa cachette maintenant… Qui sait, ce sera peut-être pour moi l’occasion d’enrôler un nouveau membre chez les Rebelles !  Un bruissement dans les fourrés attira mon attention, je pense que celui ou celle qui m’espionnait va désormais se montrer. Impassible bien que sur mes garde j’observe de mon regard rouge sang une jeune femme s’avancer. Malheureusement pour moi pas moyen d’observer son visage car ce dernier est caché par une capuche rouge vif. Non contente de dissimuler ses traits la jeune demoiselle reste assez loin de moi. Il est vrai que nous autres Hybrides n’aimons pas vraiment les Transformistes de base. Mais moi je suis un Transformiste de naissance,  je n’arrive donc pas à haïr les miens, c’est trop difficile.
Je n’ai que très peu de souvenirs de la forêt où je vivais. Mais les odeurs, elles, sont restées gravées dans ma mémoire. Par exemple je sais que cette jolie jeune fille vient du clan des Canidés. Peut-être est-ce pour ça que deux petites oreilles rondes pointent au sommet de sa capuche ? Je souris, amusé par mes théories sur cette personne. Elle prend la parole, je l’écoute avec attention.

« Il est rare que j'aperçoive un hybride aussi près de la forêt. Dit-elle d'un ton calme. »

Je lui adresse un sourire amical et l’observe de mes yeux si sinistres. D’après mes subordonnés je suis plutôt du genre à faire peur, alors qu’en fait j’ai tout simplement envie de la découvrir. Pourquoi ? Parce que j’adore faire de nouvelles connaissances ! C’est tellement amusant de rencontrer ce que je m’amuse à appeler des « semblables ». Même si moi je n’arrive pas à cacher convenablement mes ailes. Pour l’instant elles sont sous mon blouson, mais peut être les a-t-elle déjà vues ? Je ne sais pas, et je n’aime pas ne pas savoir. D’ailleurs, comment sait-elle que je suis un hybride ? Je ne pensais pas que c’était écrit sur ma tête. Elle sort à peine de ma capuche d’ailleurs, voilà pourquoi le long de mes mèches perlent de fines gouttes de pluie. Je la regarde et m’approche un peu, les mains dans les poches. Il pleut toujours aussi fort, c’est agaçant.

« Et moi il est rare que je tombe nez à nez avec un transformiste si près de la ville. La Ville Neuve est-elle si attirante que ça ? Je crois deviner que tu viens de la tribu des Canidés, comment t’appelles-tu ? »

Je continue de la fixer sans faiblir et ce même si je ne vois pas ses yeux. Il fait sombre aujourd’hui mais j’espère que la pluie ne vas pas durer éternellement, ce n’est pas agréable de faire connaissance sous un tonnerre pareil. Mes phrases sont parfois entrecoupées par le grondement lointain de l’orage, chose que je n’aime pas beaucoup. On ne coupe pas la parole à Antigène !



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Chef des Canidés ▬ Admine à l'écoute
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2014
Age : 16
Localisation : Derrière toi

Feuille de Personnage
Âge: 21
Animal: Loup blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Lun 19 Mai - 20:00














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Antigène



Un sourire amical se dessina sur les lèvres du jeune homme. Par contre, il eut l'air intrigué par le fait que je savais qu'il était un hybride. La raison était fort simple; une personne possédant un totem sait en reconnaitre une autre. Aussi, les hybrides sont les seuls a porter des vêtements provenant de la ville. Les Transformistes créent leur propres vêtements en conséquent de leur Clan et de leur territoire, surtout qu'un Transformiste ne s'approche jamais de la ville.

Je tournai la tête vers la forêt et me détournai une seconde après. Je m'étais aventurer bien loin de mon camp, il me faudrait repartir bientôt si je veux arriver avant la tomber de la nuit. Je scrutai le visage de la personne qui se tenait devant moi. je fus surprise de voir des yeux rouges vifs se poser sur moi. Plus je l'observais, plus je le trouvais fascinant. Comment pouvons-nous être aussi blanc ? Même moi, qui était une Transformiste du loup, n'avait pas le teint aussi pâle. Après quelques minutes de silence, il s'avança et finit par ouvrir la bouche.

« Et moi il est rare que je tombe nez à nez avec un transformiste si près de la ville. La Ville Neuve est-elle si attirante que ça ? Je crois deviner que tu viens de la tribu des Canidés, comment t’appelles-tu ? »

Je souris amicalement sous ma capuche. Certains de ses mots étaient imperceptible dut au grondement de l'orage, mais je parvins tout de même à comprendre. Je levai la tête en l'air et observa le ciel quelques instants. Les nuages semblaient ne pas vouloir disparaitre de si tôt. Je rebaissai la tête pour reposer mon attention sur l'hybride. Au moment même où mes yeux se posèrent sur ceux du jeune homme, la pluie se fit moins fortes et les bruits agaçants du tonnerre se faisaient lointains. Je pris donc ma capuche et l'enleva de sur ma tête, avant de répondre, d'un ton amical.

« Mon nom est Luna et je suis la cheffe du Clan des Canidés. Pourrais-je te renvoyer la même question ? »


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigène
Dirigeant des Rebelles ▬ Fondatrice cruelle
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 22
Localisation : Derrière toi?

Feuille de Personnage
Âge: 22 ans
Animal: Corbeau Blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Ven 30 Mai - 17:15














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna




Le tonnerre et les éclairs continuent leur travail tranquillement sans se soucier des deux petits êtres qui sont en train de parler ici-bas. Je continue de regarde la jeune femme qui se tient debout en face de moi et crois deviner un sourire sous sa capuche rouge. Ainsi, elle n’est pas si froide qu’elle en a l’air. Tant mieux, je n’aime pas les gens antipathique. C’est d’un désagréable, lorsqu’on est une pipelette comme moi. Rencontrer de nouvelles personne nous permet toujours d’apprendre quelque chose, surtout lorsqu’on ne vit pas dans le même monde. Pour les Hybrides Rebelles les Transformistes sont des sauvages, ils les considèrent presque comme des tributs d’indiens c’est vous dire ! Moi je ne suis pas comme ça, je sais comme ils vivent et dans quelles conditions ils évoluent. Les juger ? Je ne pense pas en avoir le droit.

Elle lève la tête avec lenteur pour observer le ciel. Sans doute est-elle lassée de la pluie ? Moi aussi, j’en ai assez que les gouttes martèlent la capuche trop petite pour ma grosse tête ! Alors que je grommelle en mon for intérieur contre ce temps de chien, c’est le cas de le dire, les gouttes se font moins insistantes et s’écrasent avec plus de douceur sur le sol. Intrigué je lève la tête sans réellement remarquer que la jeune femme a désormais reporté son attention sur moi. Le ciel commence doucement à s’éclaircir et les nuages reprennent leur course folle à travers le ciel. D’ici quelques instants il fera de nouveau beau, puisque quelques rayons de soleil ont déjà pu traverser ce mur de nuage gris. Au moment où le tonnerre s’arrêta de gronder la Transformiste qui me faisait face prit sa capuche et l’abaissa. Elle découvrit ainsi son visage que je pu admirer non sans être quelque peu séduit. En effet la jeune femme avait, un peu comme moi, une belle peau laiteuse aux multiples reflets rosés. De grands yeux orangés me fixaient tandis qu’un léger vent se levait doucement. Il fit virevolter les belles mèches blondes orangés de la jeune fille. Elle me sourit doucement avant de prendre la parole.

« Mon nom est Luna et je suis la cheffe du Clan des Canidés. Pourrais-je te renvoyer la même question ? »

Wow, la cheffe carrément ! Je ne rencontre pas n’importe qui ma foi, c’est plutôt intéressant. Mais plus que son rôle c’est son physique qui retient mon attention. Elle est belle, peu de gens oseraient le nier. Et je ne fais pas parti de ce genre de personnes. Je lui rends son sourire amical par politesse mais aussi parce que je la trouve sympathique. J’ai envie de faire plus ample connaissance avec elle mais je ne sais pas si elle va pouvoir rester longtemps… Ce n’est pas une simple guerrière, une cheffe a des responsabilités, comme moi d’ailleurs.

« Je me prénomme Antigène, je suis le dirigeant des Hybrides Rebelles qui vivent en ville. Je suis ravi de faire votre connaissance, madame la cheffe des Canidés ! »

Bien sur il y a une pointe d’humour dans ma voix, j’aime bien taquiner les gens histoire d’évaluer leur capacité à rire et à répliquer. Je me demande comme elle va le prendre, pas mal j’espère ! Ce n’était pas mon but. Je lève la tête vers le ciel. Maintenant qu'il commence tranquillement à faire beau peut être pourrions nous nous déplacer? Je ne sais pas, c'est à elle de décider. Moi je m'en fiche, tant que je peux la connaître un peu plus tout me va. Je ne suis pas de nature très difficile.




© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Chef des Canidés ▬ Admine à l'écoute
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2014
Age : 16
Localisation : Derrière toi

Feuille de Personnage
Âge: 21
Animal: Loup blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Mar 3 Juin - 0:23














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna





« Je me prénomme Antigène, je suis le dirigeant des Hybrides Rebelles qui vivent en ville. Je suis ravi de faire votre connaissance, madame la cheffe des Canidés ! »

J'étouffa un petit rire face à la plaisanterie de l'hybride. Je ne m'attendais pas du tout à apprendre que la personne qui se tenait devant moi, était chef. Ses yeux d'un rouge vif, que j'aimais particulièrement, me fixait depuis déjà quelques minutes, un sourire amical sur les lèvres. Qu'ai-je de si intéressant pour qu'il ne cesse de me regarder ? À mon plus grand désarrois, je me sentis même rougir. Je détournai la tête quelques secondes afin qu'il ne me voit pas ainsi. Lorsque je reposai mes yeux sur les siens, je répondis du même ton qu'Antigène.

« Tout le plaisir est pour moi, Monsieur le chef des hybrides. »

Je sentis quelques rayons de soleil, qui réussissaient à percer la couche de nuages reprenant leurs aspects blancs, illuminer ma douce chevelure brune aux reflets orangés. Le temps, étant à présent plus favorable, je pourrai rentrer plus tard sans me soucier de mon Clan. Peut-être pourrais-je faire plus connaissance avec Antigène, que j'aimais particulièrement bien ? Sous ses airs de sadique, se cache une personne sympathique et ouvert d'esprit. En effet, il est bien rare qu'on tombe sur un hybride qui ne déteste pas les Transformistes.

Étant tannée de rester sur place, je partis vers l'est de la ville, longeant la forêt. Je tournai la tête, et à mon plus grand plaisir, je vis Antigène me suivre. Je ralentis mes pas quelques secondes pour marcher à côté de lui. Lorsque je tourna la tête vers le jeune homme, je découvris quelques plumes blanches sortir de son chandail. Un hybride de la colombe ? Pourtant, j'avais déjà aperçu une jeune fille à la chevelure blonde voler au dessus de la ville, dont ses ailes étaient digne de celles d'une colombe. Étais-ce possible que les deux hybrides héritaient du même animal ? Pour en être certaine, je lui posa donc la question.

« Alors, ces ailes appartiennent à quel espèce d'oiseau ? »

J'espérais ne pas avoir été trop directe. Au moins, cela nous permettrait d'avoir un sujet de conversation. Dut à mes oreilles de louve qui se dressait sur ma tête, mon ouïe étant donc plus développer, les bruits de la ville se faisaient très bruyant. Tannée de ce brouhaha, je fermai les yeux quelques secondes avant de les rouvrir et de posséder des oreilles totalement humaine. J'aimais bien être Transformiste et de pouvoir prendre l'apparence que je voulais. Je lâcha un bref coup d'œil à Antigène. Il y a longtemps que je n'avais pas ri ou même souri. En faite, cela faisait déjà quelques années que je ne m'étais pas amusé. Autant mieux en profiter avant de me renfermer dans mon antre et de replonger dans la nostalgie la plus profonde.



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________

Chef des Canidés,
Perdue dans l'ombre à tout jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigène
Dirigeant des Rebelles ▬ Fondatrice cruelle
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 22
Localisation : Derrière toi?

Feuille de Personnage
Âge: 22 ans
Animal: Corbeau Blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Mar 24 Juin - 10:54














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna




Je la vois étouffer un petit rire cristallin. Sans doute ma plaisanterie a-t-elle fait mouche ? Il semblerait que ce soit une jeune femme tout à fait charmante qui aime rire. On ne dirait pas au premier abord, mais elle a l’air fort sympathique. Alors que je continue de l’observer avec attention je distingue une légère couleur pourpre sur ses joues. Serait-ce mon regard qui la fait rougir ainsi ? Cette idée me fait sourire, peut être ais-je du charme après tout ! Ou peut être juste que le courant passe bien entre nous… Car je dois avouer que je ne suis pas loin de virer tomate moi aussi, à contempler ses beaux yeux qui frisent l’orange pâle. Elle me répond alors sur le même ton que moi, plongeant ses yeux dans les miens :

« Tout le plaisir est pour moi, Monsieur le chef des hybrides. »

Je ri doucement, heureux de voir qu’elle reprend ma plaisanterie et la retourne contre moi. C’est rare les gens comme ça avec lesquels on peut rire aisément et qui ne sont pas trop « coincés ». Après tout c’est tellement plus drôle de s’envoyer de petites plaisanteries anodines plutôt que de se jauger de loin, méfiants. Je sens alors une chaleur étrange parcourir mon cou, je lève la tête et suis, à ma grande surprise, éblouis. Il a l’air de faire nettement plus beau que lorsque je suis sorti ! A croire que le ciel ri avec nous de nos boutades. Mais il n’y a pas que sur moi que ces doux rayons se sont posés, ils illuminent également la chevelure brune aux magnifiques reflets orangés de mon interlocutrice. Je ne peux m’empêcher de continuer de la regarder, un air peut être un peu béat collé à mon visage. Il est vrai qu’elle est drôlement belle… Et qu’il m’est difficile de décoller mon regard d’elle. Et pour tout vous dire c’est la première Transformiste que je rencontre qui ne déteste pas les Hybrides Rebelles. Nous qui vivons dans la ville entourés d’humains, nous qui essayons continuellement de les imiter pour nous fondre dans la masse et ainsi triompher… Ils doivent tous nous considérer comme des humains maintenant. Les Transformistes ont pour la plupart l'impression que nous refusons notre différence. Que nous renions nos ancêtres animaux qui nous ont octroyés plus de puissance pour que nous devenions la race dominante sur Terre. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que notre but, c’est la ville. Certains d’entre nous ne sont même pas nés hybrides, ils le sont devenu bien plus tard. Comment faire pour vivre dans la forêt lorsqu’on est né en ville ? Ceci les Transformistes ne sont pas encore capable de le comprendre.

C’est alors que je la vois filer vers l’Est de la ville. Pris d’une certaine curiosité et prenant ça comme une invitation personnelle je me mets à la suivre. Alors que nous longeons la forêt elle tourne la tête pour s’assurer que je la suit bien. Amusé je lui adresse un franc sourire. Elle ralenti quelques peu pour se placer à côté de moi, chose qui me fait très plaisir ! C’est alors qu’une question que je guettais depuis un moment sort de sa bouche :

« Alors, ces ailes appartiennent à quel espèce d'oiseau ? »

Je souris et fais mine de réfléchir, et j’en profite pour l’observer un peu. Ses oreilles canines se dressent fièrement sur sa tête, passant au travers de ses beaux cheveux bruns orangés. C’est alors que, sans doute gênée par tous les bruits de cette grande ville, elle décide de remplacer ses oreilles trop sensibles par des oreilles humaines. Je souris lorsqu’elle tourne la tête vers moi, décidément j’ai de la chance de l’avoir rencontrée. Je me décide alors à lui répondre.

« Ce sont des ailes de corbeau blanc, une espèce assez rare. D’ailleurs il a du influencer mon physique ! »

Je dis ma dernière phrase en rigolant, c’est vrai qu’un corbeau albinos comparé à moi… Il n’y a pas beaucoup de différence avec mes cheveux blancs  et mes yeux rouges. J’observe la ville qui commence à se remplir de nouveau après la pluie intense qu’elle vient de subir. Il faudrait aller se planquer quelque part… Parce que si elle elle peut contrôler ses transformations moi je ne peux pas rentrer mes ailes blanches. Sinon au pire on s’arrête dans un café… Comme nous longeons la forêt il n’y a pas trop de monde.

« Où voulez vous que nous nous posions ? A moins que vous vouliez continuer à marcher ? Au fait, je sais que votre animal est canin mais… Quel est-il précisément ? »

Après tout elle s’intéresse à moi, j’ai bien envie de m’intéresser à elle aussi. Je me rapproche un peu d’elle mais pas trop pour ne pas nous mettre sans une situation… Embarrassante. Alors que nous continuons à nous promener tranquillement j'aperçois du coin de l'oeil une fontaine assez calme et paisible. Ici, dans les bas quartier, il est rare de croiser des propriétaire ou encore des "humains pure race" comme on les appellent chez nous. Je pointe donc cette petite fontaine paisible du doigt et demande à ma congénère:

« Si vous n'avez pas d'idée je peux vous proposer de nous asseoir près de cette petite fontaine. Ne vous inquiétez pas, la plupart de ceux des bas quartiers sont soit des humains pauvre soit des hybrides. Vous ne craignez pas grande chose. »



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Chef des Canidés ▬ Admine à l'écoute
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2014
Age : 16
Localisation : Derrière toi

Feuille de Personnage
Âge: 21
Animal: Loup blanc
Relations:

MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   Mer 23 Juil - 20:25














 ❝ A qui ais-je l'honneur? ❞
Feat Luna



Antigène fit mine de réfléchir quelques instants avant de me répondre. Le ciel était à présent complètement dégagée et on pouvait entendre les bruits d'animaux de la forêt qui se réveillaient. Des oiseaux de toute sortes volaient au dessus de nos têtes et chantaient de pleins cœur de leurs cris mélodieux. Mon interlocuteur ce décide enfin à répondre.

« Ce sont des ailes de corbeau blanc, une espèce assez rare. D’ailleurs il a du influencer mon physique ! »

Il étouffa un petit rire à la fin de sa phrase. Il est vrai qu'il n'y a pas une très grande différence, autre qu'il est un humain et non un oiseau. Quelques personnes pourraient avoir peur de ses yeux rouge ou de sa peau plus blanche que la neige elle-même, mais je lui trouvait un certain charme. Il était différent. Voilà pourquoi il m'intéressait tant. Je tournai la tête vers la ville et vit les rues se remplirent peu à peu. Je jetai un coup d'œil à Antigène; si un humain devait voir ses ailes, nous serions fichu. Avant même que je propose de nous cacher quelque part, Antigène prit la parole.

« Où voulez vous que nous nous posions ? A moins que vous vouliez continuer à marcher ? Au fait, je sais que votre animal est canin mais… Quel est-il précisément ? »

Je souris. Voilà qu'il me rend la question. Toutefois, je restai un peu perplexe pour où ce que nous pourrions aller. Je ne suis jamais venue ici de toute ma vie. Je jetai un bref regard vers la forêt. Je lui aurait proposer la forêt, mais il lui est interdit d'y mettre les pieds, surtout que nous étions près du territoire des Naturels. Je le sentis se rapprocher un peu de moi, sans toutefois être trop près pour nous placer dans une situation quelque peu embarrassante. Il pointa une fontaine du doigt et me demanda:

« Si vous n'avez pas d'idée je peux vous proposer de nous asseoir près de cette petite fontaine. Ne vous inquiétez pas, la plupart de ceux des bas quartiers sont soit des humains pauvre soit des hybrides. Vous ne craignez pas grande chose. »

J'étais soulagée qui me propose quelque chose, parce que s'il n'en était qu'à moi, je ne saurai point où aller. Je m'avançai donc près de la fontaine et m'assis sur le rebord de celle-ci en invitant d'un geste de la main, Antigène à venir à mes côtés. Quand il prit place à son tour, je répondis à ça question.

« Mon animal est le loup blanc et contrairement à vous, je ne retiens que la couleur blanchâtre de cet animal. »

Je finis ma phrase en souriant. Je fis une courte pause avant de lancer, en plongeant mes yeux dans les siens.

« Au fait, on pourrait se tutoyer ? J'aimerais mieux vous considérez comme une connaissance que comme quelqu'un ayant le même grade que moi. Même si je sais très bien qu'entre deux chefs, il est plus respectueux d'employer le ''vous'' que le ''tu''. »

J'ai la faible impression d'avoir été un peu trop directe. Mais à quoi bon ? Si je voulais me rapprocher de lui, il faudrait au moins que l'on se parle comme de vrais amis. À moins que le mot ''ami'' ne nous caractérisera jamais..





© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


_________________

Chef des Canidés,
Perdue dans l'ombre à tout jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A qui ais-je l'honneur? [Luna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A qui ais-je l'honneur? [Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Ville Neuve :: Lisière de la Forêt-